Le budget à préparer pour construire une piscine se situe entre 15.000 et 50.000 euros. Cette somme varie en fonction de vos préférences : les dimensions, les matériels utilisés, la configuration : hors sol, enterré, semi-enterré, les équipements : les pompes, les filtres, …. C’est surtout pour les modèles fabriqués en usine et installer par des professionnels qui élèvent surtout le coût de projet de piscine. Tout comme pour un spa pas cher, vous aurez besoin de comparer les prix et les services pour les travaux entre eux. En effet, vous ne pouvez pas vous-même assurer la construction d’une piscine même avec tous les outils et les matériels.

Vous devez ainsi choisir au préalable le piscinier à qui vous allez confier les travaux. L’idéal est que vous visiter des piscines qu’il a construites il y a deux, trois ou quatre ans. Cela vous permet d’être sûr de la qualité de son travail. Vous reconnaitrez un bon professionnel selon son méthode de travail : établissement d’une fiche d’implantation sur le terrain, une réception des travaux et une formation sur l’entretien de piscine. Tout cela doit être inclus dans sa prestation.

Construction d’une piscine : quelle formalité administrative ?

Selon les caractéristiques de votre piscine, trois options se présentent à vous. Pour les cas suivants, vous avez à poser une déclaration des travaux au niveau de la mairie : une piscine enterrée avec une aire comprise entre 10 et 100 m², une piscine enterrée avec un abri inférieur à 1,8m et une piscine hors sol supérieur à 10m². Dans les situations suivantes, il vous faudra acquérir un permis de construire : une piscine enterrée avec une aire supérieure à 100m² ou avec un abri supérieur à 1,8 m et dans un local technique dépassant les 20m².

Par contre, aucune formalité ne vous sera exigée pour une piscine enterrée ou hors sol inférieur à 10m², les piscines gonflables et tubulaires, les piscines intérieures qui n’exigent aucune modification de la structure et pour les locaux techniques inférieurs à 2m². Si vous tentez d’ignorer l’une de ces formalités, vous risquez d’être sanctionné. En effet, il s’agit de démarche administrative exigée par la législation française.